Le zéro-déchet? Un truc de bobo!

 

Depuis près d’un an je suis tombée sur la pratique du zéro déchet et j’ai de suite adhérer! Un mode de vie qui fait en sorte d’acheter durable et sans emballages pour ne pas à jeter de poubelles le matin ou le soir (à vous de choisir!).  J’ai adoré parce que justement sortir les poubelles c’est un truc qui me gonflait, j’en ai horreur! C’est en regardant un documentaire de France 2 sur l’écologie et les déchets que j’ai pris conscience du fait que la plupart de mes efforts pour manger bio et local n’allaient pas assez loin.

Etant grave super intéressée par ce sujet j’ai continué de regarder des documentaires et j’ai eu peur de tout ce que l’on peut jeter dans notre vie… Moi qui me bats contre le nucléaire, contre les grandes industries je suis encore malheureusement totalement dans cette société que je rejette. Comme on dit ça m’a explosé à la gueule!

Surtout lors du visionnage d’un documentaire où était diffusé des images du film Super Trash qui m’ont fait pleurer et vomir. Comment les hommes qui sont soi-disant les plus évolués et les plus intelligents pouvaient-ils faire ceci à leur milieu de vie? Comment pouvais-je donner des leçons d’écologie et d’humanité alors que je n’étais rien du tout et surtout que je ne faisais rien pour changer ça.

Avec ces documentaires j’ai découvert toute une communauté de militants et non-militants qui s’engagent chez eux à faire du bien à la planète. Dans un premier temps bien sûr Béa Jonhson la « papesse du zéro déchet », et il n’y a pas longtemps j’ai vu sa nouvelle maison. Parce que oui zéro déchet mais au final des économies dans la façon de vivre aussi puisque certains ont acheté de nouveaux endroits pour vivre qui sont plus petits que leurs anciennes habitations. Puis ma révélation ça été la Famille presque zéro déchet! Juste parce qu’elle vient des Landes et que je viens de là aussi! Leur blog où ils postent des articles avec un humour totalement génial, m’a encore plus convaincue qu’il fallait que je m’y mette. Surtout qu’ayant vécu près de l’océan Atlantique j’ai connu des étés où il n’était pas possible de se baigner à cause des marées noires, donc oui, il fallait que je le fasse.

J’ai donc pris la décision de me mettre dans ce mouvement. Je me suis positionné devant mes déchets et me suis demandée comment je pouvais remplacer et enlever mes déchets. Surtout je me suis demandée quels déchets je voulais supprimer en premier. J’ai donc commencé par la salle de bains.

J’y vais petit à petit, dans un premier temps parce que je souhaite écouler mes produits et stocks et dans un deuxième temps c’est qu’il y a quand même un investissement de départ. Ceci du fait qu’ensuite vous n’avez plus en acheter. Et mon porte-monnaie d’étudiante n’est pas du tout extensible! Mais normalement l’année 2017 sera pour moi l’année où je n’aurais plus besoin de poubelle dans ma salle de bains (quand j’aurais fini mes cotons démaquillants). Le seul soucis c’est qu’il me restera encore du stock mais que je mettrais des années à écouler ayant du mal avec les produits de beauté. Mais je garde espoir un jour ça sera fini!!

Alors non le zéro-déchet et l’écologie en général ne sont pas des trucs de bourgeois a deux balles. Ce sont des questions de société sur lesquelles nous devons nous positionner que ce soit en mal ou en bien, mais on ne peut pas rester les bras croisés. Que l’on ait un petit porte-monnaie ou pas on peut tous s’y mettre, un petit geste par ci par là c’est déjà beaucoup.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s