Montaillou, village occitan de 1294 à 1324

Titre: Montaillou, village occitan de 1294 à 1324 Montaillou, village occitan de 1294 à 1324

Auteur: Emmanuel Le Roy Ladurie

Quatrième de couverture: En 1320, Jacques Fournier, évêque de Pamiers, plus tard pape d’Avignon, enquête comme inquisiteur sur un village de haute Ariège à 1300 m d’altitude : Montaillou, 250 habitants, petite communauté occitane et pyrénéenne de montagnards et de bergers.

Mon avis:

Ayant été en licence d’histoire, il nous ait conseillé de lire des essais qui peuvent nous aider en cours ainsi qu’à nous construire notre une culture historique. A cette occasion j’ai passé mon été 2016 à lire un essai. Mon choix s’est porté sur le best-seller des années 1970, Montaillou village occitan d’Emmanuel Leroy-Ladurie. Je l’ai choisi car c’est une référence historique que chaque étudiant en histoire se doit d’avoir lu (vu le nombre de fois où il vous en parle), mais c’est surtout que le livre était dans la bibliothèque de mon père. J’ai voulu le lire également aussi car je suis une militante de la cause occitane. Je considère qu’en tant que militante il me faut lire le plus possible afin d’avoir toutes les cartes en main pour débattre. Ensuite c’est un travail qui raconte une partie de l’histoire de ce que je considère comme mon pays, l’Occitanie.

En effet, ici Emmanuel Leroy Ladurie nous révèle la vie quotidienne du village de Montaillou dans les montagnes pyrénéennes, et ce pendant l’Inquisition contre les cathares, entre 1294 et 1324. Le catharisme est un mouvement religieux durant le Moyen Age qui s’inscrit dans le christianisme. Il se développe dans plusieurs régions d’Europe dont le Languedoc. Ainsi les cathares sont les personnes qui suivent le dogme du catharisme. Il faut savoir qu’ils ne se sont jamais appelés comme cela.  Il a été trouvé dans les écrits de Saint Augustin et fut popularisé dans les années 1960 par des chercheurs et historiens ainsi que par  les militants occitanistes. Le catharisme considère que Dieu est inconnaissable, non accessible et est absent du monde. pour ceci il s’appuie sur le Nouveau Testament. De cette manière c’est un mouvement qui conteste la religion romaine, le pouvoir de l’Eglise et la souveraineté du pape, ce qui à Rome passe très mal. C’est un mouvement qui est très profondément implanté dans la société de l’Occitanie centrale. La papauté engage une croisade contre ceux qu’elle considère hérétiques et les seigneurs qui les protègent ou tolèrent ce sera la Croisade contre les Albigeois.

Pour nous délivrer cette vie quotidienne, l’historien a utilisé les archives du procès contre les cathares de Montaillou. Alors que la Croisade a fait énormément de morts, elle a aussi fait fuir les cathares des villes vers les montagnes. Il est, en effet, bien plus facile de se cacher dans les montagnes. Grâce à ces recherches, l’auteur a pu nous rendre compte de plusieurs thèmes de la vie au village. Ainsi on s’aperçoit que c’est du plus banal pour l’époque comme la religion au plus intime, la sexualité, surtout quand on pense que c’est un thème pire que tabou à l’époque.

L’écriture de l’auteur fait que le livre n’est pas un simple essai car on le lit comme un roman tant il est facile à lire. On y suit la lutte pour le pouvoir de deux familles principales, une de foi cathare et l’autre de foi catholique. Presque on se croirait dans Roméo et Juliette de Shakespeare tellement il y a de luttes entre familles interposées, alliées et surtout que tous les coups sont permis, comme le viol par exemple. Ainsi, c’est cette lutte pour le pouvoir qui va faire bousculer la vie du village car, pour à tout prix gagner les catholiques vont appeler l’évêque de la ville de Pamiers, Jacques Fournier. Il décide de la rafle de tout individu âgé de plus de 12 ans pour être interrogé sur sa pratique cultuelle.

Ce livre a été un best-seller car il est la vitrine du renouvellement du travail historique. On étudie avec l’historien, la société paysanne du XIVe siècle, alors qu’à l’époque on était bien plus habitué, et encore aujourd’hui malheureusement, à connaître la vie de l’aristocratie et de la monarchie. De plus, cette édition correspond aussi avec l’émergence d’une pensée politique qui refuse la centralisation de Paris. Elle réclame dans tous les lieux de l’Etat français de pouvoir utiliser sans honte la langue de la région, donc une autre langue que le français, et de pouvoir vivre et mourir au pays sans devoir partir pour gagner sa vie. La discipline historique a joué un grand rôle dans ces revendications, car c’est la deuxième génération de l’Ecole des Annales dont Leroy Ladurie fait partie qui a fait émerger l’histoire des régions.

C’est une très bonne lecture, car ce n’est pas un cours de fac, il n’y a pas trop de dates et c’est bien expliqué. J’ai mis par contre deux bons mois à le lire parce que pour moi c’était un livre pour la fac. Certains chapitres présentaient quelques longueurs et en plus tous les thèmes abordés ne m’ont pas intéressés. Par contre, au moment où l’on termine ce genre de livre cela fait un bien fou ! C’est une mission accomplie et un travail réalisé avec succès. Ce livre en tout cas m’a permis d’en savoir plus sur le catharisme et sur l’après-croisade. Dans le militantisme occitan, il est courant de connaître la Croisade contre les Albigeois qui est considérée comme le début de la domination française en Occitanie. Par contre, il est plus rare de connaître l’après étant donné qu’il n’y a plus de héros à célébrer. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre sur les cathares et il me tarde de pouvoir m’y pencher dessus réellement. Il me tarde aussi de pouvoir lire d’autres travaux d’Emmanuel Leroy Ladurie. Entre des essais dans la continuité de Montaillou, sur la population et des essais sur l’histoire du climat, cela semble être très intéressant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s