Des règles respectueuses pour tous

Aujourd’hui le plus embêtant pour une femme ce sont surement ses cycles. Les produits que l’on utilise tous les jours sont tellement pollués qu’ils ont des conséquences sur nos organismes. Les produits les plus problématiques sont les perturbateurs endocriniens qui pour bien faire ont des conséquences directes sur notre fertilité. La première chose qui caractérise une femme en bonne santé c’est la présence de saignements tous les mois. Ce manquement est dû à des problèmes hormonaux qui sont naturels. Réellement ? Notre manière de vivre depuis quelques générations, (et attention il y a 100 ans il y avait déjà de la pollution), avec l’utilisation de produits toxiques à outrance, n’a-t-elle pas eu des conséquences sur nos hormones ? Il faut savoir que beaucoup de ces produits toxiques sont mis dans nos cosmétiques et nos produits de première nécessité et ce sans distinction de sexe. Les hommes sont autant touchés que les femmes par les perturbateurs endocriniens. Quand on achète des cosmétiques nous avons les ingrédients dans un langage incompréhensible mais nous les avons. Par contre quand une personne qui a ses menstruations, elle ne sait pas ce qui compose ses tampons ou ses serviettes hygiéniques.

Ces dernières années, de nombreuses études ont mis en évidence la présence de chlore dans les serviettes hygiéniques ou tampons vendus en hypermarché et donc accessibles au public. Plusieurs cas de problèmes de santé liés aux règles et à la présence de produits toxiques dans notre environnement ont déjà été recensés. De plus, il y a déjà eu des scandales sanitaires du fait de la production de ces protections. L’année dernière, France 5 a diffusé un très bon reportage sur les dangers qu’elles pourraient représenter et leurs actions dans les chocs toxiques. Plus accessible, Coline de la chaîne « Et pourquoi pas Coline » a réalisé aussi une très bonne vidéo sur le sujet.

Les protections hygiéniques vendues par de grands industriels sont des dangers pour la santé mais ce sont aussi des dangers pour la planète. Déjà ce sont des protections jetables, donc c’est un déchet que l’on ne sait pas recycler. Ensuite ce sont des produits faits à partir de coton qui bien sûr n’est pas issu de l’agriculture biologique et est très énergivore. En effet, rien que l’agriculture du coton demande énormément d’eau. De plus, les produits toxiques (que l’on commence seulement à connaître) utilisés ont intoxiqué les employés qui pour beaucoup ont développés des cancers. Les eaux utilisées ne sont pas traitées et sont rejetées dans la nature sans qu’aucun gouvernement ne s’en soucie. Il faut attendre l’intervention de la société civile pour qu’il y ait une évolution. C’est de cette manière que l’on a pu voir l’émergence de la coupe menstruelle.

Produite à partir de silicone médical elle se met à la place du tampon, elle est donc directement en contact avec les muqueuses utérines. La coupe pour moi est bien plus sécurisante que le tampon car elle permet de ne pas dessécher le vagin. En effet, la coupe n’absorbe pas les fluides elle les recueille. Il faut la vider au maximum toutes les six heures pour ne pas avoir de débordements et pour ne pas risquer un choc toxique, on ne sait jamais. On n’a plus à jeter de tampons ou de serviettes puisqu’on a juste à la rincer ! Alors oui vous me direz, c’est un investissement puisqu’elle coûte entre 25 et 30 euros, mais c’est seulement un investissement de départ puisque vous la garder pendant 5 ans. On a juste à la stériliser avant de la mettre à chaque cycle Il faut savoir que toutes les personnes ayant un cycle menstruel n’utilisent pas des tampons, il y a donc aussi les serviettes hygiéniques. Alors pour celles qui ne se sentent pas capables d’utiliser la coupe menstruelle, il y a donc les serviettes hygiéniques lavables. Il en existe de toutes les tailles, du protège-slip à la protection d’incontinence urinaire. Ce qui est agréable sur cette production, c’est que pour le moment, et il faut espérer que cela continue, c’est du tissu biologique. Au contact de nos parties les plus sensibles, il n’y a donc pas de produits toxiques.

Avoir une routine zéro-déchet lors de nos règles est donc triplement positif. Nous ne sommes plus en contact avec des produits toxiques. Nous économisons pour toute une vie puisque nous n’achetons plus de protections hygiéniques tous les mois. Et pour finir nous n’avons plus à jeter ce qui ne pourra pas être correctement recyclé. De cette manière nous pouvons contribuer à ne plus donner notre argent à des industriels bien trop puissants qui nous empoisonnent.

Dans ma culotte et Plim sont les deux marques françaises les plus connues pour avoir des protections intimes zéro-déchet, mais d’autres petites marques le font.

Publicités

Une réflexion sur “Des règles respectueuses pour tous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s