Kurdistan, la guerre des filles

 

En ce moment, le plus gros problème politique au plan international qui se pose aujourd’hui est le « terrorisme islamiste ». A peu près toutes les puissances qui ont un rapport impérialiste avec les pays du Moyen-Orient ont été touchées par des attentats. Ce qui a pour conséquences de maintenir un impérialisme de guerre sur un territoire et sur plusieurs peuples qui luttent pour leur liberté. Cela s’est vu encore une fois cet automne avec le Kurdistan irakien qui a voté pour son indépendance. 

Quasiment toutes les puissances politiques impérialistes et les gouvernements alliés ont refusé de soutenir ce référendum, cet acte démocratique, et n’ont pas bronché lors de la répression qui a suivi.

Ce refus de reconnaître la démocratie en Kurdistan irakien est symptomatique de l’impérialisme.

Résultat de recherche d'images pour "kurdistan guerre des filles"

Cela se base aussi sur la tentation de l’Europe de faire rentrer la Turquie dans l’Union Européenne. Ceci alors que la Turquie combat depuis plusieurs années le désir de reconnaissance du Kurdistan turc et emprisonne son chef politique.

Quand la guerre en Syrie s’est déclenchée encore une fois les pays occidentaux s’en sont mêlés. Au final, ce sont les Kurdes qui sont le fer de lance du combat contre DAECH. Ils n’ont pas eu de réel soutien des pays européens, qui de même ne font rien contre la Turquie quand elle a lancé une opération de bombardements contre le canton d’Afrin en janvier 2018.

Cette guerre et les divers mouvements de résistance ont rappelé au grand jour l’existence de divers peuples, dont les Kurdes. Ils ont été complètement marginalisés politiquement à l’issue de la première Guerre Mondiale. En effet, les gagnants de la guerre ont (re)dessiné(er) les frontières au Moyen-Orient. Ceci dans l’intérêt des puissances impérialistes, sans tenir compte bien sûr des différents peuples, en les plongeant dans l’oubli. Les Kurdes sont un peuple vivant dans une nation sans Etat nommée le Kurdistan. Cette nation se trouve à cheval sur quatre Etats différents, la Turquie, l’Iran, l’Irak et la Syrie. Ils revendiquent leur appartenance à ce territoire avec une même identité culturelle, et depuis quelques années des groupes politiques kurdes sont en émergence.

Résultat de recherche d'images pour "kurdistan"

En 2016, pour la journée internationale des droits de la femme, Arte a proposé un documentaire sur la place de la femme dans la résistance à DAECH au Kurdistan, « Kurdistan, la guerre des filles ». Dans ce documentaire, on suit un groupe de l’armée kurde où les femmes sont sur un réel pied d’égalité avec hommes avec des unités exclusivement féminines. Il y est expliqué comment les Kurdes sont au cœur du combat contre DAECH. Puis comment ces unités kurdes dans les territoires libérés éduquent les gens au féminisme.

J’ai beaucoup aimé ce documentaire. Il permet de mettre à la lumière des gens et des actions inconnus du grand public. Ils n’ont pas la faveur des médias et des politiques car ils ont des revendications d’autonomie et d’indépendance. Ce qui signifie aussi que c’est remettre en cause la politique impérialiste des pays européens ainsi que mettre en danger leurs intérêts si précieux… Par contre si demain la guerre est gagnée par les Kurdes ce sera une très bonne raison pour leur laisser la liberté de choix. Mais c’est certain que cela ne sera pas encore aujourd’hui que les puissants laisseront s’appliquer les principes démocratiques. Pour certains en Europe, cela est impensable car reconnaître un peuple au Moyen-Orient c’est remettre en cause une politique impérialiste. Il ne faut pas oublier que le Kurdistan est une nation sans Etat, mais il n’est pas le seul, il y en a autant en Europe qu’au Moyen-Orient.

Ce documentaire est très intéressant pour connaître une réalité politique qui est souvent floutée par les médias. C’est aussi se rendre compte qu’avec de la réflexion et de l’éducation tout le monde peut s’entendre que ce soit des individus ou des sociétés. C’est un magnifique documentaire qui prouve que le changement de société passera par la femme, non seule mais en accord et avec l’aide de la population masculine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s